My Body is a Cage

My Body is a Cage

texte et mise en scène Ludmilla Dabo

Réservez

Épuisées, vannées, kaput, H.S., sans nerfs, voilà où en sont les 5 protagonistes, 5 femmes, en ouverture de ce drôle de cabaret. Sous la houlette de Ludmilla Dabo, que les paillettes et le strass ne vous y trompent pas, il ne sera question que de fatigue, que chacune des interprètes célèbrera en chansons et en musique au carrefour de diverses langues. Dans nos vies modernes et trépidantes, cela demande de l’énergie de devenir soi-même et de bien se porter, la fatigue nous colle à la peau, mais on ne lui rend pas toujours justice. Et pourtant, quoi de mieux qu’une saine oisiveté pour reprendre haleine et respirer pleinement ? La fatigue ne serait pas uniquement synonyme de défaillance. Ne parle-t-on pas aussi de "bonne fatigue" ? Dans cette odyssée musico-théâtrale, l’horizon de ces héroïnes pourrait être la reconquête de leurs espaces intimes de liberté. Un éloge du vide, une rêverie dansée évoquant le butô. Une ode à la lenteur du mouvement et à la suspension. Un titre en forme de double hommage à Peter Gabriel et à Arcade Fire pour un cabaret libératoire : Et si on ouvrait la porte de nos cages ?    

avec Anne Agbadou Masson, Alvie Bitemo, Ludmilla Dabo, Malgorzata (Gosia) Kasprzycka, Aleksandra Plavsic collaboration artistique Catherine Hirsch assistanat à la mise en scène Jézabel d’Alexis chorégraphie Mai Ishiwata lumières Kévin Briard assisté de Zoë Dada son Aleksandra Plavsic

production Compagnie Volcano Song en coproduction avec la Comédie de Caen – CDN de Normandie, le Théâtre Théâtre Molière – Sète, scène nationale archipel de Thau, le Théâtre de Villefranche avec le soutien du Théâtre de la Croix-Rousse, de la DRAC et de la région Ile-de-France en coréalisation avec le Théâtre de la Tempête.

Biographies

La Presse en parle

TÉLÉRAMA

Elle en met plein les mirettes, Ludmilla Dabo. Dans son cabaret pour quatre actrices et une musicienne, ça scintille en tous sens.

Lire l'article

UNTITLED MAGAZINE

"Comment ça va ? – Bien et toi ? Bien." De cette interrogation commune devenue systématique à chaque rencontre, Ludmilla Dabo a entrevu le paradoxe d’une société du bien-être où la vulnérabilité n’a pas voix au chapitre.

Lire l'article

LE PETIT RHAPSODE

Certains moments, sans fard, sans musique, où uniquement les paroles (et le très beau chant d’ Alvie Bitemo) des comédiennes, sur un souffle, se font entendre gravement, parviennent à nous toucher sensiblement.

Lire l'article

DE LA COUR AU JARDIN

C’est en effet de fatigue dont va nous entretenir Ludmilla Dabo, dans un remarquable et brillant spectacle écrit avec talent et passion, où le fond va disputer à la forme en matière de totale réussite.

Lire l'article

ARTS CHIPELS

Elles ont une énergie qui semble inépuisable. Elles se démènent et sont en permanence montées sur ressort. Pourtant elles vont craquer. Elles craquent. En lumière, en musique et en chansons.

Lire l'article

LA COULEUR DES PLANCHES

Nous repartons avec l’énergie de Ludmilla Dabo, cette comédienne entière et généreuse, capable de se fondre dans la peau de tous les combats.

Lire l'article

FRÉQUENCE PROTESTANTE

À ÉCOUTER
[à partir de 8 min]
Evelyne Selles parle du spectacle My Body is a Cage dans l'émission Manteau d'Arlequin

Lire l'article

L'ŒIL D'OLIVIER

Généreuse, sensible, lumineuse, Ludmilla Dabo entraîne sa troupe toute féminine dans un monde où derrière les paillettes, la trivialité de la vie apparaît crue et brute. Un spectacle musical touchant et humain.

Lire l'article

LA TERRASSE

[ENTRETIEN] "Cette création qui prend la forme d’un cabaret met en avant le corps féminin. Nous jouons avec les codes de la sensualité, de la beauté, pour ensuite les déconstruire." 

Lire l'article

SCENEWEB

My Body is a Cage fait partie des 20 têtes d'affiches de la rentrée de Sceneweb.

Lire l'article

Création de la Tempête