Julie Bertin

Après des études de philosophie à l’université Paris I-Sorbonne, elle entre à l’école du Studio d'Asnières en 2009 et intègre deux ans plus tard le Conservatoire national supérieur d'Art dramatique. En tant que comédienne, elle joue notamment dans L'Héritier de village de Marivaux de Sandrine Anglade. Elle débute comme metteuse en scène en adaptant L'Éveil du printemps de Frank Wedekind. Elle présente en 2018 au Festival Lyncéus Notre petite ville de B. de Lucie Digout, et au Théâtre de Belleville Le Syndrome du banc de touche, écrit et interprété par Léa Girardet. En 2019, elle met en scène Dracula, un opéra jeune public avec l’Orchestre National de Jazz, en tournée la saison prochaine. Elle prépare aux côtés de Léa Girardet leur prochaine pièce intitulée Libre arbitre, prévue pour janvier 2022.

Le Birgit Ensemble
Julie Bertin et Jade Herbulot fondent en 2014 Le Birgit Ensemble, à la suite de la présentation en 2013 au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de leur premier projet, Berliner Mauer : vestiges. Suivront Pour un prélude en 2015, puis Memories of Sarajevo et Dans les ruines d’Athènes créés au Festival d’Avignon 2017. Toujours dans une démarche d’écriture de plateau et de recherche sur l’Histoire récente, elles présentent Entrée libre (l’Odéon est ouvert) au CNSAD en avril 2018, spectacle qui inaugure un nouveau cycle consacré à la Ve République française qu’elles poursuivent avec Les Oubliés (Alger-Paris) et Roman(s) national.

Au théâtre de la Tempête