Adil LABOUDI

Après une première production au Théâtre national de Tokyo en 2013 (Les Trois Sœurs de Tchekhov, mise en scène Kouhei Narumi), il sort diplômé de l’ESAD en 2015. En 2016, il démarre une tournée dans toute la France dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare mis en scène par Lisa Wurmser, suivie d’une tournée avec Julia Vidit dans Le Menteur de Corneille et Le Menteur 2.0 de Guillaume Cayet. En 2018, il joue pour Milo Rau dans La Reprise, qui tourne jusqu’à aujourd’hui (2022) en Europe et dans le monde. En parallèle, il démarre une collaboration avec Sarah Mouline, d’abord sur une création performative jouée en Algérie en 2019, puis dans une pièce sur la révolution tunisienne, Notre sang n’a pas l’odeur du jasmin, jouée en 2020, puis Tu.e.s qui sera jouée lors du festival Lycéus. En 2021, il fait partie du casting de Falk Richter pour une création inédite et en anglais, commandée par le Théâtre Royal du Danemark où il joue pendant trois mois. En 2022, il joue au Théâtre de la Tempête dans C'est comme ça (si vous voulez) de Pirandello mis en scène par Julia vidit.
En parallèle du jeu, il reçoit une bourse d’écriture des Ateliers Médicis Clichy- Montfermeil afin d’explorer les questions d’identité.
Avide de nouvelles rencontres et toujours à la recherche de nouvelles formes, il étend sa palette au cinéma (Années 20 de Elisabeth Vogler), au chant lyrique (baryton/contre-ténor) et dernièrement à la transe, en se rapprochant de Corinne Sombrun et de ses enseignements.

Au théâtre de la Tempête