1989

1990

SADE, CONCERT D'ENFERS mise en scène Philippe Adrien
de Enzo Cormann


Quel homme était l'auteur des Cent vingt journées de Sodome? Paradoxe vivant, cet aristocrate révolutionnaire, ce bourreau imaginaire de mille femmes qu'horrifia la Terreur, cet apologiste de l'arbitraire qui passa trente années de sa vie en prison, fut la victime de tous les obscurantismes. Celui que Michelet désigna comme "l'horrible de Sade, l'infâme et sanguinaire auteur" a endossé de son vivant les rôles successifs du diable, du (mauvais) sauvage et du pestiféré.
Ici, le personnage de Sade apparaît comme transversal à l'Histoire, la perforant de ses rêveries. Dans le même temps, il se heure à elle comme à une scène indocile.
Il semble par ailleurs que ce matamore fouetteur et blasphémateur, profondément blessé dans sa quête de reconnaissance et d'amour, ait cherché consolation dans une fiction qui lui garantissait le rôle de grand ordonnateur. En menant la passion libertine à son terme, le créateur de Juliette a non seulement fait du monde un théâte magique où l'on doit jouir sans fin et sans entrave, mais il s'est également imposé comme un immense visionnaire de "l'autre scène", ce charnier chaotique qui peuple les indicibles rêves de l'humanité.

CRÉATION 1989


Production ARRT

• création au Théâtre de la Tempête en 1989
27 représentations et 3.843 spectateurs

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

crédits & mentions légales