1987

1988

LA VÉNUS À LA FOURRURE & LES PRAGMATISTES mise en scène Philippe Adrien

De Sacher-Masoch et S.I. Witkiewicz

La Vénus à la fourrure

Léopold de Sacher-Masoch, écrivain autrichien né en 1835, mort peu avant la fin du XIXème siècle, est l'auteur de récits érotiques illustrant des goûts singuliers. La Vénus à la fourrure est considéré comme un mythe fondateur du masochisme.
En peu de mots: Séverin un jeune homme apparemment trop sérieux s'éprend de Wanda une femme frivole. Comme pour s'assurer d'elle il lui offre son corps en sacrifice, choisit de devenir son esclave, et lui demande de lui infliger toutes sortes de sévices.
Le masochisme entretient avec le théâtre une relation très particulière: l'abandon et la passivité de Séverin ne parviennent pas à dissimuler tout à fait qu'il est le metteur en scène minutieux, exigeant, impérieux de son phantasme, comme en témoigne la condition explicite selon laquelle sa maîtresse se doit de porter une fourrure.


Les pragmatistes

Stanislas Witkiewicz, le père de Stanislas Ignacy Witkiewicz - dit Witkacy- étaint peintre et théoricien de l'Art. Il aimait son fils à la folie et rêvait de le voir devenir, comme lui, un artiste académique de haut niveau. Witkacy déjoua tous ses plans...
Les personnages d'artistes au génie vacillant qu circulent sous divers noms d'emprunt de l'une à l'autre des quarante et quelques pièces de Witkiewicz lui ressemblent comme des frères: infernal jeu de doubles qui, dans Les Pragmatistes, oppose Plasphodore, le pur artiste et Von Trottek le truqueur.
Le héros Witkacéen passe tout le temps de l'action dramatique dans l'état de fièvre propre à la création, alternant sans cesse exaltation et dépression. Sa création c'est l'action en cours. Il s'y trouve impliqué comme un rêve.

***

Ces deux oeuvres ont à voir l'une et l'autre avec la mise en scène, en ce sens où tout s'ordonne comme un spectacle. Pour Masoch, il faut que le spectacle colle à son projet, tandis que Witkiewicz fait le pari d'un théâtre où rien ne se passerait comme prévu, un jeu de hasard où les dés sont pipés.
Philippe Adrien

DU 24 NOVEMBRE 1987 AU 31 JANVIER 1988

Production ARRT
• création au Théâtre de la Tempête du 24 novembre 1987 au 31 janvier 1988
57 représentations et 3.687 spectateurs

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

crédits & mentions légales