1984

1985

RÊVES mise en scène Philippe Adrien

Kafka, adaptation Enzo Cormann


Il y a un an nous avons engagé une recherche sur le traitement théâtral des rêves. Ainsi est-ce tout naturellement que nous avons été conduits à lire et relire l'oeuvre de Kafka, puis les récits de ses rêves disséminés dans son journal et sa correspondance que Félix Guattari avait pris soin de rassembler. /

Le thème du célibat, dans es rapports avec ce que l'oeuvre présente d'un mode de désir et de jouissance dérobés à l'ordre, voire à une bureaucratie envahissante, constitue l'axe thématique de notre projet. /

Partant d'un rêve au théâtre, et nous souvenant aussi bien de l'engagement de Karl Rossman (le jeune héros de l'Amérique)  au grand théâtre d'Oklahoma comme machiniste que de l'affection de Kafka pour l'auteur Itzhak Löwy et sa troupe de théâtre yiddish, nous avons filé gaiement la métaphore d'une Autre Scène pour l'inconscient, et situé tous les rêves de Kafka dans un théâtre dont il partagerait avec son double Joseph K. les fonctions majeures: acteur, spectateur et metteur en scène.

Attentifs aux phénomènes, sensations, perceptions propres aux rêves, nous aidant d'une lecture de l'oeuvre, nous nous sommes attachés et aussi bien du reste, dysfonctionner le théâtre, à produire les paroles, les mouvements, les rythmes qui nous paraissaient s'indiquer. /

Depuis lors, nous avons présenté ces rêves de Kafka au théâtre d'Ivry, au Centre Pompidou et au Théâtre National de Strasbourg dans des scéographies assez nettement différentes. /

Philippe Adrien

À PARTIR DU 8 JANVIER 1985



Production ARRT
• reprise au Théâtre de la Tempête à partir du 5 janvier 1985
puis Festival de Purchase, New-York. Prix de la Critique 1985
59 représentations et 8.438 spectateurs au Théâtre de la Tempête

Le contenu de cette page ncessite une version plus rcente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

crédits & mentions légales